Crayères, abbaye

Datant du IVème siècle, époque gallo-romaine, les crayères ont été creusées pour en extraire des blocs de craie, avant de devenir 900 ans plus tard le sous-sol de l'Abbaye de Saint-Nicaise.
Les crayères sont alors complétées d'un réseau de galerie reliant caves, cryptes et caveaux pour abriter les vins de champagne dont les bénédictins font commerce. Détruite lors de la révolution Française, ne subsiste de l'Abbaye que son sous-sol dont les caveaux, intacts, accueillent chaque année plus de 70000 visiteurs émerveillés par les vestiges d'une des plus belles expressions du style gothique champenois.