D├ęgorgement

Lorsque le vin est fin prêt, vient le temps du remuage. Les levures mortes ont laissé place à un dépôt qui doit être évacué : les bouteilles passent progressivement de la position couchée à la position «sur pointe» ou tête en bas. Le dépôt ainsi formé glisse dans le goulot de la bouteille. Cette opération est aujourd'hui largement mécanisée en Champagne, mais les Cuvées Comtes de Champagne font toujours l'objet d'un remuage manuel. Les cols des bouteilles sont plongés dans une solution à -?27°C, un glaçon se forme dans le goulot, emprisonnant le dépôt.
Suit enfin le dégorgement: ce glaçon est expulsé lorsque l'on ouvre la bouteille, et remplacé par la liqueur d'expédition, composée de sucre et de vin clair.
La bouteille est immédiatement refermée par un bouchon de liège et muselée.