Assemblage

Chaque vin clair est dégusté, puis destiné, selon sa personnalité, à rejoindre l'assemblage du Brut Réserve, du Prestige Rosé, d'un Brut millésimé ou d'un Comtes de Champagne si l'année est remarquable, ou bien à devenir un «vin de réserve»?. L'art de l'assemblage est en effet de marier des vins issus de cépages, de crus et d'années différentes, en créant un vin supérieur à la somme des vins de base, tout en respectant l'identité et le style des vins de la Maison. Ce mariage d'une infinie subtilité requiert une très grande expérience du chef de caves, car il est fait à un stade très éloigné de la dégustation du champagne prêt à être consommé. Seule l'expérience de la dégustation, la connaissance des terroirs et une certaine créativité permettent de concevoir des cuvées et leur évolution future. Une fois l'assemblage terminé, le vin ainsi obtenu est tiré, c'est à dire mis en bouteille avec une liqueur composée d'un levain et de sucre. Les bouteilles descendent alors en cave pour une seconde fermentation appelée «prise de mousse» ; c'est elle qui donnera naissance à l'effervescence au moment de l'ouverture de la bouteille.